2022-08-26T11:37:38Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/dechets-proprete-eau-energie/nettoiement/proprete-800.jpg

Actualités Publié le 26 août 2022

Sécheresse : comment s’adapte le service propreté de Nantes Métropole

La sécheresse oblige les agents de Nantes Métropole à être beaucoup plus économes en eau. Éric Bouchet, chef du service propreté urbaine, nous explique comment ils ont changé leurs pratiques pour réduire la consommation d’eau potable de plus de 90 %, tout en maintenant la ville propre.


« On se doit d’être exemplaires, on ne peut pas demander aux Nantais de faire des efforts chez eux, si nous on n’en fait pas à notre niveau. » Exemplaires, les agents du service propreté de Nantes Métropole le sont, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Depuis le déclenchement de l’alerte sécheresse par la Préfecture, ce service dirigé par Éric Bouchet a réalisé d’importantes économies d’eau, à hauteur de 90 % de la consommation habituelle.

« Nous avons supprimé le lavage à grandes eaux de l’espace public (envoi d’eau sur les trottoirs et la chaussée pour rassembler les déchets, ndlr), divisé par quatre le nombre de balayeuses, car elles utilisent de l'eau et augmenté le piquage manuel des déchets avec des pinces, détaille Eric Bouchet. On utilise aussi des souffleuses pour les feuilles mortes, qui tombent plus tôt cette année du fait de la sécheresse. L'inconvénient, c'est que cela soulève de la poussière. »

Un changement de pratiques conséquent pour les agents qui doivent redoubler d’efforts pour assurer un niveau d’hygiène et de propreté de qualité, malgré les restrictions.

Ça peut vous intéresser :
Six conseils pour économiser l'eau